Sleeping Beauty, la critique, la fin.

Publié le par blabladelalyceenne

 

sleeping-beauty-2.jpg             sleeping-be.jpg

Hier, j'ai vu "Sleeping Beauty" (vu le titre de l'article je sais que vous alliez avoir des soupçons)

Réalisé par Julia Leigh (c'est son premier film alors je vais faire preuve d'un peu de pitié)

Sorti le 16 novembre 2011

Avec la belle Emily Browning, et deux ou trois quidams ramassés dans la rue pour jouer des rôles obscènes.

Ce film, assez érotique, est interdit aux moins de 16 ans en salle, à juste titre. Ce film est juste GERBANT. Ignoble.

Il a été d'ailleurs assez descendu par la presse, et censuré pour "incitation à la prostitution" (je l'aurais personnellement censuré pour cause de nullité insondable)

Pas par sa violence. Mais dedans, on y voit Emily Browning (âgée de 22 ans, vue dans les orphelins Baudelaire) se faire tripoter par des vieillards pervers. Ce genre de trucs me dégoûte vraiment, alors difficile d'apprécier le film.

L'histoire : Un étudiante qui a besoin de fric se présente pour un boulot, se fait tripoter deux minutes par ses employeurs, un homme et une quarantenaire. (Tout le monde trouve ça normal ?) et se fait embaucher. Elle se fait faire une pédicure et un autre truc que je ne saurais définir, chez une sorte de sage-femme bizarre (épilation ?!) Alors, elle doit servir un repas à moitié à poil, avec des travesties bizarrement vêtues. Un vieux con assis en train de boire du Brandy lui fait un croche  pied et elle tombe. Elle est relevée par un autre vieux à tête de Gandalf. Etc. Elle gagne du blé et tout.

Jusque là, tout à du sens. Mais à la fin (SPOILER) :

Ben...Elle se fait encore tripoter par trois vieux très bizarres, pendant qu'elle dort. Un la porte comme un bébé dans la pièce, un autre lui lèche le visage en lui hurlant des grossiertés. Et un matin,un vieux est mort dans la lit (c'est la maquerelle qui le découvre) et Emily semble mourir. Alors la maquerelle lui fait du bouche à bouche. Elle se réveille et HURLE. EXPLICATION : (d'après un ami, qui lui, a compris le film) La maquerelle a fait prendre une substance nocive à la fille. Qui fait probablement un arrêt cardiaque. Elle se réveille et découvre qu'on la fait coucher avec des vieux pendant qu'elle dort (bah oui ma grande, what did you expect ?). Ca la choque et elle crie. Et puis, on peut s'y attendre. Elle a une vie de daube, mais paraît insensible du début à la fin. En fait, le cri c'est la libération de toutes les émotions qu'elle ne paraissait pas ressentir. 

Cette fin, c'est elle qui craque, qui explose, un grand cri contre cette vie plate et morose. La rupture avec le calme plat du reste du film.

Et C'EST TOUT. C'est une blague ? Julia Leigh aurait mieux fait de rester écrivain (son métier de base) elle m'aurait épargné une cent deux minutes de vie !

Je n'ai rien compris. Pas d'intrigue, pas de début ni de fin.

La photographie et la caméra sont très bien, par contre. Assez pures et claires. Un poil triste. Les acteurs sont pas trop mal. 

Les cadres sont beaux, ésthetiques, etc. Les vêtements et décors ont une logique, et s'accordent assez bien à ce film. L'absence de musique est regrettable.

Ce film est un navet qui pète plus haut que son cul. De la "branlette intellectuelle", tout bonnement. J'imagine bien la réalisatrice dans son bureau en train de jubiler, son stylo à la main, sur son scénario. "Et après il lui lèche le visage lol trop bon comment c'est trop une bonne idée". Je n'aime pas descendre les films d'habitude mais là j'y prend un plaisir sadique.

La plastique enviable de Emily Browning a sans aucun doute joué. Je la trouve d'une beauté renversante. Mais maintenant que je l'ai vue nue, elle a perdu de son charme, je trouve. Son teint de porcelaine éblouissant est ce que ce film a de mieux. Mais son talent d'actrice n'est pas présent. Hélas. 

Ce que je pourrais dire pour conclure, c'est qu'Emily Browning est mieux en châtain.

 

NOTE : 2.5/10.  

Franchement, regardez American Pie à la place... Les scénarios se valent et en plus American Pie c'est drôle.

Hermione

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paul 19/06/2015 15:03

Tu dis que ma syntaxe est digne -et je cite- "d'une gamine de douze ans" mais ce n'est pas moi qui utilise le mot "gamine" ni l'expression peu raffinée "je m'en tape pas mal"... Enfin bref après tu dis que tu as évoluée mais était-ce dans le bon sens du terme? tu es vexée pour si peu je suppose que ce n' est pas mon problème. Et pour finir je n'attend pas de réponse de ta part car je pense que cette conversation est stérile.

Paul 18/06/2015 11:43

Ne veux-tu pas arrêter d'être aussi négative? Franchement c'est lassant à la longue, on a l'impression que tu n'aime rien. Remets-toi en question un peu aussi, ce n'est pas parce que tu ne comprends pas certaines œuvres que tu es obligée de les écraser; ok tu comprends pas la philosophie du film mais au lieu de le dénigrer va plutôt essayer d'assimiler la notion de cette œuvre. Si mon jugement sur ta critique ne te plais pas alors continue de regarder des émissions de télé qui ont pour but de t’abrutir l'esprit, ce qui de toute évidence est déjà bien encré dans ta petite personne. Il est vrai aussi qu'il est beaucoup plus facile arriérée et complètement inepte que de vouloir faire preuve d'intelligence. J'espère que ce commentaire t'auras fait réfléchir puisqu' apparemment tu es fortement limitée intellectuellement.

Lolita 18/06/2015 12:35

Si tu ouvrais tes petits yeux naïfs tu réaliserais que cet article a été écrit il y a bientôt trois ans et qu'il n'est plus vraiment d'actualité, j'ai bien changé depuis. Ton commentaire ne m'a pas fait réfléchir étant donné qu'il est affreusement mal écrit, la syntaxe est digne d'une gamine de douze ans, et puis je dois avouer que je m'en tape pas mal si ma "critique" froisse tes petits sentiments bien-pensants. D'ailleurs si tu dois aller te lamenter sur tous les blogs qui dénigrent les mauvais films tu vas avoir du boulot. A défaut de me faire réfléchir tu m'auras bien amusée, c'est déjà ça de pris :)