Animal Crossing, jeu communiste ?

Publié le par blabladelalyceenne

J'ai récemment retrouvé ma DS, que j'ai depuis le CM2, je crois. Ça fait longtemps ! 

Enfin. J'ai rejoué à toutes mes cartouches de jeu, et puis j'ai retrouvée une de mes préférées...J'ai nommé...Animal Crossing Wild World. 

animal crossing

Un jeu d'entretien, et de patience, 3 ans et plus, sorti en 2005, pendant l'immense succès de la Nintendo DS.

Je me suis rappelé d'un article que j'avais lu il y a quelques années, étant gosse. J'y avais pas fait attention mais maintenant que j'y pense...

C'est vraiment CHELOU comme jeu !

D'abord : Ton apparence est décidée avec les premières paroles que tu prononces. T'arrives, on t'a construit une maison bien moche à un endroit que t'as pas choisi, dans un village uniquement composé de 5 ou 6 animaux qui marchent comme des humanoïdes (sans compter les "pnj" tels que les vendeurs, l'employée de la mairie, le maire, et Tom Nook) qui ont tous une petite maisonnette à moitié vide, ne faisant qu'une seule pièce sans toilettes ni cuisine.

Il sont tous très sympa. Il te filent des lettres à apporter aux autres animaux et que tu ne dois pas lire. (Mais des fois je les lis quand même parce que je suis une rebelle)

Euh...Faisons comme si tout cela était NORMAL.

Bref, tu arrives en bagnole (un taxi que tu ne reverras plus jamais de ta vie) devant la mairie.

Tu te présentes, etc. L'employée, une femelle canard sous ectasy, t'indique ta maison sur ton plan.

Tu n'as plus qu'à te rendre dans ton "une pièce" miteux, meublé d'un carton et d'une bougie. Tu n'as pas un rond, pas un objet dans ton inventaire.

Tu sors, et tu es agressé(e) par un raton laveur sous l'emprise du Crack. 

Il te dit qu'il a construit ta maison et que tu lui dois 19 000 clochettes. Et tu peux répondre :

-Cool

-C'est beaucoup !

Hé oui ! Tu ne peux même pas lui dire "Je t'ai rien demandé et ta maison tu te la met où je pense !!" pas moyen de protester....Tu n'as plus qu'à obéir, et à aller bosser un jour pour lui rembourser 1400 clochettes.

Il t'envoie livrer des trucs, et planter des fleurs autour de sa boutique (que tu peux planter autour de ta maison, il le saura jamais)

Bref. Tu finis tout ces trucs chiants...Puis...Ben...Tu peux cueillir des fruits...pêcher...

Tu dois "travailler", vendre, vendre, pêcher, cueillir jusqu'à lui avoir TOUT remboursé.

Mais ce qui est étrange dans ce jeu, c'est que :

-Tu ne peux quasiment pas tricher, sauf avec une cartouche spéciale (action replay)

-Tu ne peux écrire aucune grossierté (c'est automatiquement censuré)

-Tu ne peux pas passer les dialogues (pour les boutiques, c'est toujours les mêmes, d'une longueur abrutissante et pénible, inutiles, inévitables)

-Tu ne peux pas être méchant, ou désagréable, et te faire détester durablement

-Tu dois toujours aider les autres, etc...

-Tu ne peux enfreindre aucune loi, tu ne peux qu'être bon et obéissant, rembourser tes prêts

-TU NE PEUX PAS ETEINDRE SANS SAUVEGARDER SANS ETRE HARCELE(E) PAR UNE TAUPE ULTRA CHIANTE QUE CHAQUE JOUEUR D'ANIMAL CROSSING A UN JOUR REVE D'EGORGER.

Je vais essayer d'en trouver d'autres.

Ok, c'est pour les enfants, mais  c'est un sacré nombre de contraintes !

 Y aurait-il un sens caché dans ce jeu ?

Hermione

Publié dans Critiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article